Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers
06 10 28 13 17
 
Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers

Arnica : jusqu'à quand ?

13 Mai 2022 Céline de Putter Huiles végétales

Arnica montana, cette belle fleur jaune de la famille des Astéracées, pousse encore dans les prairies ensoleillées des massifs montagneux, entre 600 et 1200 m d'altitude. Pour combien de temps encore ?...

Propriétés et usages de l'Arnica

La célébrité de cette plante médicinale tient à ses trois principales propriétés bien connues : anti-ecchymose, antalgique, anti-inflammatoire. C'est la plante des chocs : bleus, entorses, traumatismes sportifs, opérations chirurgicales, et même chocs psychologiques.

A cause de sa toxicité en ingestion, elle s'utilise uniquement en usage externe (seules les préparations homéopatiques, du fait de leur dilution, sont autorisées par voie orale) : en application sur la peau non lésée. Elle est utile à tout âge, dès les premières chutes des jeunes enfants,  jusqu'à celles des personnes âgées, en passant par les (plus ou moins) grands sportifs.

L'Arnica en aromathérapie

De nombreuses formes galéniques ont été développées pour son usage par voie externe (teinture mère, pommade ou gel, huile de massage...). En aromathérapie, on l'utilise sous forme de macérat huileux : les fleurs sont mises à macérer pendant un mois dans une huile végétale (souvent de tournesol) qui capte les principes actifs des capitules. Après filtration, le liquide obtenu, jaune orangé, est relativement bien pénétrant. Il peut s'utiliser tel quel, ou en association avec une autre huile végétale (comme celle de Calophylle inophyle), ou encore servir de diluant à des huiles essentielles.

Par exemple :

  • en cas d'hématome (à partir de 3 ans, sauf femmes enceintes) : une goutte d'HE d'Hélichryse italienne (Immortelle) dans une noisette de macérat huileux d'Arnica, à appliquer localement le plus tôt possible, opération à renouveler 2 ou 3 fois de suite, toutes les 10 minutes.
  • en cas d'entorse (à partir de 12 ans, sauf femmes enceintes, allergie aux salicylés, traitement anticoagulant) : trois gouttes d'HE de Gaulthérie couchée dans une noisette de macérat huileux d'Arnica, à appliquer en onction sur l'articulation trois fois par jour pendant 5 jours.

Remarque : les femmes enceintes et autres personnes contre-indiquées aux huiles essentielles peuvent tout à fait utiliser le macérat huileux d'Arnica seul !

Enjeux autour de cette plante en voie de disparition

Tout le monde possède au moins une préparation à base d'Arnica dans sa pharmacie familiale. Malheureusement, cet usage si répandu est l'une des causes de la disparition progressive de cette plante : en effet, pour répondre à la demande, sa cueillette devient excessive par rapport à ses capacités à se régénérer... Le changement climatique (sécheresse), les pratiques agricoles (chaulage des sols) et le tourisme (infrastructure pour les sports d'hiver) sont également impliqués dans la raréfaction de cette fleur montagnarde, dont la cueillette a dû être limitée voire annulée dans certains massifs (Vosges) ces dernières années.

Sa culture a été envisagée mais s'avère compliquée. Alternativement, une espèce proche (Arnica chamissonis) est cultivée en Allemagne pour pallier le manque d'Arnica montana.

Et nous, à notre place, que pouvons nous faire ? Soyons simplement vigilants à ne pas gaspiller cette ressource fragile, en réservant l'utilisation d'Arnica aux cas graves. D'autres solutions existent, parfois très simples, en cas de choc, comme l'application de glace !


Articles similaires

Derniers articles

L'aroma de l'été

Calophylle inophyle, une huile des îles

Hélichryse italienne, une indispensable de la trousse d'urgence

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.