Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers
06 10 28 13 17
 
Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers

Comment soulager mon mal de tête ?

10 Fév 2022 Céline de Putter se soigner avec l'aromathérapie

Ces courts articles ont pour but de proposer une approche très simple de l'aromathérapie aux personnes qui débutent dans l'utilisation des huiles essentielles pour soigner des petits problèmes de santé fréquents et bénins. Ils ne se substituent pas à un avis médical.

Conseils de base autour du mal de tête

Il sera question ici du mal de tête classique, autrement dit "céphalée de tension", et non de la migraine, pathologie particulière pour laquelle les conseils qui suivent pourraient être utiles, mais vraisemblablement insuffisants.

Ecartons également le mal de tête brutal, intense et inhabituel : dans ce cas  il faut consulter sans attendre !

Avoir mal à la tête est parfois un symptôme d'une pathologie sous-jacente : hypertension, trouble de la vue, trouble de l'humeur (dépression), qu'il faudra alors prendre en charge.

Si le problème est lié à une fatigue ou un stress chronique, repos et gestion du stress seront incontournables. Les huiles essentielles pourront d'ailleurs être d'une grande aide.

D'autres causes sont connues également : insolation, déshydratation, excès ou manque d'éclairage, atmosphère renfermée... Les conseils de bon sens sont donc de se protéger du soleil l'été, s'hydrater suffisamment (en toute saison), s'éclairer correctement, aérer son intérieur, respirer !

Les plantes aromatiques du mal de tête

La menthe poivrée (Mentha x piperita) : antalgique et anesthésiante locale, elle a la même action que le froid grâce au menthol qu'elle contient. Attention : l'huile essentielle de Menthe poivrée est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 6 ans, les personnes souffrant d'hypertension ou d'épilepsie. De plus elle est irritante pour les yeux. Le conseil "une goutte pure sur les tempes" peut ne pas convenir, il vaut mieux la mettre à la base du crâne, en haut de la nuque.

Ou, autre possibilité, lui préférer l'hydrolat aromatique de Menthe poivrée, qui se conserve au frais, et dont on peut imbiber une compresse à placer sur le front.

La lavande fine (Lavandula angustifolia) : parmi ses nombreuses propriétés, cette huile essentielle est calmante, antalgique, et antispasmodique grâce à sa composition très riche (linalol et nombreux esters monoterpéniques).

Son application pure sur la peau ne pose aucun problème et elle ne présente pas de contre-indication. Il suffit d'appliquer une goutte sur les tempes ou sur la nuque.

La camomille noble ou romaine (Chamaemelum nobile) : son huile essentielle est extrêmement sédative, antispasmodique et antalgique. Son origine géographique est importante à considérer : il faut la préférer française (elle est cultivée historiquement dans la région de Chemillé-en-Anjou), elle sera plus chère mais d'autant plus riche en esters, les molécules qui lui donnent son efficacité.

Elle est très bien tolérée et peut s'appliquer pure (une goutte) sur les tempes ou sur la nuque.

Comment préparer une synergie d'huiles essentielles anti-mal de tête

En l'absence de contre-indication à l'huile essentielle de Menthe poivrée, vous pouvez préparer, dans un flacon roll-on coloré de 10 ml, une synergie associant ces trois huiles essentielles précitées : versez 30 gouttes de chacune d'entre elles, complétez à 10 ml avec une huile végétale (Noyau d'abricot par exemple) et mélangez par retournements. Appliquez ce mélange sur les tempes ou sur la nuque, 2 ou 3 fois de suite dès le tout début du mal de tête.


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.