Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers
06 10 28 13 17
 
Céline de Putter, Aromathérapeute à Angers

Les huiles essentielles au secours de l'anosmie

se soigner avec l'aromathérapie

L'épidémie de COVID-19 a fait émerger une conséquence jusque-là peu connue de certaines infections virales : la perte de l'odorat (parfois associée à celle du goût), de son nom médical "anosmie". La recherche concernant la rééducation olfactive a ainsi beaucoup progressé, ainsi que les conseils et moyens mis à disposition des patients.

Une application novatrice

En janvier 2021 était lancée une application d'aide à la récupération de l'odorat post-Covid : covidanosmie.fr. Conçue par une équipe pluridisciplinaire (médecins, neurobiologistes, spécialistes en e-santé, patients membres de l'association anosmie.org), elle aide les patients atteints d'anosmie en leur apportant conseils et suivi personnalisés dans le protocole de rééducation qui associe inhalation biquotidienne d'huiles essentielles et stimulations visuelles. L'enregistrement hebdomadaire des résultats d'autoévaluation de 548 patients volontaires a permis de réaliser une étude clinique, dont les premiers résultats ont été publiés fin mai 2021. Celle-ci montre que ce protocole de rééducation apporte une amélioration significative des troubles.

Quelles huiles essentielles ?

Le professeur Fabrice Denis, dans une interview au moment du lancement de l'application, explique comment les huiles essentielles ont été sélectionnées : l'équipe a cherché à "cerner le meilleur spectre d'odeurs qui pouvait se rapprocher en un minimum de parfums d'un maximum d'odeurs à redécouvrir ou redétecter pour réhabituer le cerveau." Ce meilleur spectre d'odeurs a été obtenu avec seulement 4 huiles essentielles appartenant chacune à une famille olfactive différente :

une odeur "fruitée" : le Citron,

une odeur "florale" : le Géranium rosat,

une odeur "herbacée" : l'Eucalyptus radié,

une odeur "épicée" : le Clou de Girofle.

Comment rééduquer son odorat ?

Plusieurs études et publications ont proposé des protocoles similaires à celui proposé dans cette application. Leurs points communs sont les suivants :

- les huiles essentielles sont issues des 4 familles pré-citées (si on le souhaite, on peut utiliser l'Orange douce à la place du Citron, ou la Lavande vraie au lieu du Géranium rosat, par exemple).

- leur inhalation s'effectue matin et soir, si possible à distance d'une autre source d'odeur (repas, bougies parfumées...), et au calme.

- le geste de "flairage" fait partie de l'acte de sentir, il est important de le réaliser pour stimuler les zones du cerveau liées à l'olfaction : il s'agit d'inspirer profondément en se concentrant et en utilisant les 2 narines successivement.

- solliciter sa mémoire (se représenter l'odeur mentalement) est aussi nécessaire au processus.

- régularité et persévérance sont de rigueur : les résultats n'étant pas immédiats, il ne faut pas se décourager, même si respirer des flacons sans rien sentir peut sembler vain... Plusieurs semaines à quelques mois d'entraînement seront parfois nécessaires. Il est important d'évaluer et noter régulièrement les résultats (perception, reconnaissance) pour objectiver une amélioration.

- démarrer le plus tôt possible rend cette rééducation plus efficace. Mais il n'est jamais trop tard pour commencer.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.